Revue : Dewey – Vicki Myron et Brett Witter

téléchargement (19)

Titre : Dewey

Auteur : Vicki Myron, avec la collaboration de Bret Witter

Editions : Pocket

Date de parution : 2008

 Nombre de pages : 310

Quatrième de couverture :

Qui aurait pu croire que ce chaton, trouvé dans une boîte aux lettres, allait devenir la mascotte de la bibliothèque et changer la vie de toute une ville ? Et pourtant, tous les habitants de Spencer, dans l’Iowa, ont été conquis par Dewey, ce chat qui a su les comprendre, les faire sourire, leur apporter un peu de chaleur et de réconfort.

Pendant dix-neuf ans, Dewey, facétieux et unique, va attendrir tous les coeurs, même les plus durs, au point de devenir une star mondiale. Une histoire vraie, bouleversante, étonnante.

Mon avis :

J’ai découvert ce livre grâce à Margaud Liseuse (à qui je fais un coucou), car elle en parlait sur une de ses nombreuses vidéos cet été il me semble. Je ne saurais même plus quel était son avis à propos de ce livre, mais juste à en découvrir le synopsis, je savais que je voulais lire Dewey.

Dewey, c’est donc l’histoire d’un chaton retrouvé par une bibliothécaire, Vicki Myron, dans la boîte de dépôt de sa bibliothèque de Spencer, petite ville de l’Iowa aux Etats-Unis, le lundi 18 janvier 1988, alors qu’il faisait très froid. Très vite, dans la bibliothèque, la décision est unanime : il faut garder le chat. Il est baptisé Dewey, et celui-ci devient vite l’animal mascotte de la bibliothèque, voire de la ville. Le livre est plus un témoignage ou des mémoires qu’un roman, puisque Vicki Myron raconte ce qu’elle a pu vivre avec Dewey de 1988 à 2006. Elle dresse également un portrait de l’Iowa, qui s’est parfois métamorphosé suite aux crises agricoles, de sa ville, Spencer, et parle finalement aussi beaucoup de sa vie et de sa famille.

Pour moi il s’agit d’une lecture très agréable et vraiment originale : l’histoire, en elle-même, est relativement exceptionnelle. Dewey, comme le racontent très bien Vicki Myron et Bret Witter, est devenu une vraie attraction, à la fois pour les locaux qui venaient déjà avant son existence à la bibliothèque, comme pour beaucoup d’Américains qui font le déplacement sur plusieurs centaines de kilomètres juste pour venir le caresser, comme pour le monde entier ! (l’épisode où les Japonais viennent filmer Dewey m’a beaucoup fait rire). Le livre est ponctué de plusieurs photos du chat, et je dois avouer que moi aussi, j’aurais vraiment voulu caresser Dewey à plusieurs reprises. A travers les descriptions qui en sont faites, Dewey avait l’air d’être un chat particulièrement affectueux… Autrement dit si vous aimez les chats, vous ne pourrez qu’aimer ce livre !

Si parfois j’ai trouvé que la narratrice donnait un peu trop d’importance à son chat justement (du moins je pensais parfois que son influence semblait exagérée dans les propos de celle-ci), je dois reconnaître que dans les faits il a attiré beaucoup de monde et cela est assez impressionnant. J’ai aussi admiré le courage de Vicki Myron alors qu’elle nous confie beaucoup d’éléments douloureux qui sont parvenus dans sa vie : mort de ses proches, maladie, pauvreté, déception sentimentale… Je ne m’attendais pas du tout à cela en ouvrant le livre mais je trouve que cela était très bien amené et rajoutait même quelque chose au texte.

Ce livre n’a pas été une lecture vraiment coup de coeur, mais une belle découverte comme j’aime bien en faire, et un beau témoignage. Si vous n’aimez pas les chats, passez votre chemin, vous ne supporterez pas tant de dispositions faites pour une boule de poils. Car autant dire que dans ce livre, les chats sont plus que bichonnés…

En tout cas j’ai été ravie de faire la découverte de Dewey, et j’espère que vous le serez aussi si vous décidez de vous y plonger !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s