Revue : Uglies – Scott Westerfeld

couv1568578

Titre : Uglies

Auteur : Scott Westerfeld

Editions : Pocket Jeunesse

Date de parution : 2007

Nombre de pages : 427

Quatrième de couverture : Dans le monde de l’extrême beauté, les gens normaux sont en danger.

Tally aura bientôt seize ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser…

Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’Etat : une manipulation.

Que va t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection ?

Mon avis : Il s’agit du premier tome d’une série en quatre tomes déjà bien connue sur la blogosphère (tomes : Uglies, Pretties, Specials, Extras). J’avais d’ailleurs déjà lu le premier tome il y a longtemps déjà (six ans peut-être ?), et j’ai voulu le relire il y a peu sur un coup de tête. Je ne me souvenais finalement que vaguement de l’histoire et cela a été un réel plaisir de la relire.

C’est donc l’histoire de Tally Youngblood, jeune habitante d’Uglyville. Elle attend ses seize ans avec impatience, âge auquel, dans sa société, on subit une opération qui rend « parfait ». Après cela, elle pourra rejoindre la caste des Pretties, tous les plus de seize ans désormais beaux, qui vivent à New Pretty Town. Mais l’été précédant ses seize ans, elle rencontre Shay, qui va plus ou moins la convaincre de quitter Uglyville pour un monde de rebelles inconnu, quitte à rester « ugly ». Tally est assez sceptique, mais elle va être poussée à rejoindre Shay, et à défendre ce monde alternatif, avec ou sans l’approbation des Autorités.

L’histoire en soi m’a convaincue, si au début je voulais absolument que Tally devienne Pretty, je me suis finalement mise à apprécier toute l’histoire fondée autour de l’autre monde. J’ai bien aimé l’aspect un peu dystopique du roman, où on comprend que les hommes de notre civilisation n’existent plus vraiment, qu’ils sont appelés « Les Rouillés », comme si nous parlions des « Hommes Préhistoriques ». L’histoire est assez bien ficelée, il y a plusieurs retournements que je n’ai pas vus venir, et je ne me suis pas spécialement ennuyée (à part peut-être au début où je trouvais que l’histoire avait du mal à démarrer, et encore). D’ordinaire, je n’aime pas le fantastique, mais ici ça ne m’a pas du tout dérangée.

J’ai en revanche eu un peu de mal avec le style d’écriture, mais c’est assez personnel (faut-il aussi blâmer plus le traducteur que l’auteur ? I-don’t-know). Dans tous les cas l’histoire était assez sympa, j’ai bien accroché avec les personnages, ce n’est sans doute pas la série du siècle vu que ce n’est pas un coup de coeur, mais une lecture agréable. J’ai tout de même hâte de lire le deuxième tome, vu que le premier s’achève sur un énorme cliffhanger… Je ne m’attendais pas à une telle fin, et je veux lire la suite pour savoir ce qu’il va se passer !

J’espère en tout cas que l’histoire ne s’affaiblira pas au fur et à mesure des tomes (c’est le risque parfois), et qu’il y aura autant de suspens. Il faudra lire la suite pour le savoir !…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s