Revue : 3000 façons de dire Je T’aime – Marie-Aude Murail

couv31949564

Titre : 3000 façons de dire Je T’aime

Auteur : Marie-Aude Murail

Editions : L’école des Loisirs

Date de parution : (poche) mars 2015

Nombre de pages : 319

Quatrième de couverture : Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une profresseure de français qui aimait seulement les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan, de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens !

Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est toujours intact, et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, M. Jeanson, les prend tous les trois dans son cours.

Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir qui il est.

Comment le théâtre va t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?

Mon avis : J’avais repéré ce livre au Salon du Livre et de la Jeunesse de Montreuil en novembre dernier. J’avais voulu le prendre, parce que l’histoire me plaisait, parce que c’était Marie-Aude Murail (et parce qu’il parlait de la classe prépa, donc j’étais curieuse), mais finalement je m’étais retenue. D’une parce qu’il n’était qu’en grand format, donc pas donné, et de deux parce que j’avais déjà un peu craqué.

En allant mi-mars chez Gibert Jeune, je suis passée au rayon jeunesse, et là, s’étalant devant moi, une pépite. Ce livre, en poche, en occasion (à 4€, si si), alors qu’il venait de sortir en poche quelques jours auparavant seulement. Evidemment, là, je ne me suis pas trop posé de questions. Le livre partait avec moi, un point c’est tout. Pendant mes concours, je me suis autorisée à lire un peu après les épreuves pour me détendre avant de me remettre aux révisions. Et autant dire que j’ai dévoré ce livre. Littéralement.

Je me suis un peu jetée dans ce roman les yeux fermés, car il faut dire qu’en général, Marie-Aude Murail ne me déçoit jamais. Et autant dire qu’elle n’est toujours pas prête de me décevoir. 3000 façons de dire Je T’aime, c’est donc l’histoire de trois adolescents, Chloé, Neville, et Bastien, tous trois très différents. Ils connaissent tous les trois une vie familiale très compliquée, pour des raisons différentes, ils n’ont pas le même rapport à l’école, ou à la vie tout simplement. Mais une chose les rassemble depuis la cinquième, où ils sont montés sur scène lors d’un atelier artistique : le théâtre. Ils décident un jour d’entrer au conservatoire, et se retrouvent des années après leur première expérience au collège. Ils découvrent alors un tout autre milieu, et comprennent qu’être un comédien, ce n’est uniquement réciter un discours ou improviser une scène, et que ce n’est pas si facile que prévu. C’est donc l’histoire de leur apprentissage autour du rôle de comédien, et de leur vie en dehors, de leur amitié grandissante.

J’ai une fois de plus été séduite et charmée par ce livre de Marie-Aude Murail, puisqu’il s’agit encore d’un coup de coeur. Je me suis très vite attachée aux personnages, toujours aussi bien décrits, avec une personnalité très particulière et des ambitions différentes. L’auteure sait toujours aussi bien planter ses décors, nous faire sourire en évoquant des petits détails de la vie qui nous semblent familiers, créer certaines atmosphères. Je me suis sentie transportée avec Chloé, Bastien et Neville dans leur conservatoire, mais aussi dans leurs familles respectives. Comme à son habitude, l’auteure parvient avec brio à restituer la réalité de certains lieux (par exemple ici le conservatoire de théâtre, l’ambiance d’un café, quelques anecdotes de la classe prépa…).

J’ai trouvé l’histoire en elle même toujours aussi intéressante, car elle m’a fait découvrir le milieu du théâtre, mais derrière les coulisses, chose que je connaissais mal. Le récit était bien ficelé, je ne m’attendais pas à beaucoup de choses, ce qui est relativement agréable – être surpris dans une lecture, ça fait toujours plaisir !

J’ai aussi adoré le fait que le récit soit ponctué de citations de théâtre et de poésie, que les personnages lisent ou récitent, en interprétant certains rôles. C’était un réel bonheur de retrouver certaines pièces ou certains poèmes au travers de citations, ou d’en découvrir d’autres – sachant que, pour notre plus grand bonheur, toutes les citations du livre ont été recensées à la fin par ordre d’apparition avec leur auteur et l’oeuvre d’où elles ont été tirées.

Certains détails ont quand même pu me perturber, comme la nature de la relation de Chloé, Neville et Bastien au fur et à mesure du livre, mais sans trop me gêner. Je ne comprenais pas trop les choix de l’auteure en lisant, mais en refermant le livre, je me suis rendue compte que c’était finalement de piètre importance.

Quoi qu’il en soit, ce livre était donc pour moi un nouveau coup de coeur, qui m’a donné beaucoup de baume au coeur pendant ces concours. Je le recommande à tous les amateurs de Marie-Aude Murail, à tous les parents, à tous les enfants qui aiment le théâtre, ou qui souhaiteraient le découvrir en lui donnant sa juste valeur. Si j’aime la littérature, c’est Marie-Aude Murail qui a encore mis des mots là-dessus dans ce livre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s