Revue : Agatha Raisin and the Quiche of Death

couv26655577

Titre : Agatha Raisin and the Quiche of Death

Auteur : M.C Beaton

Editions : Constable

Date de parution : 2010

Nombre de pages : 285

Quatrième de couverture : After years of bullying others as a high-flying public relations boss, Agatha takes early retirement to a picture-perfect village in the Cotswolds. And how better to make friends than by entering the local quiche-making competition? To ensure first prize Agatha buys her entry at a London delicatessen. Alas, Agatha’s perfect product is soon exposed – as not only store-bought but poisoned. The contest judge succumbs after eating it, and with him go Agatha’s chances of rural bliss – unless she can discover the real poisoner…

Ma traduction (pourrie, je l’admets) : Après des années à harceler les autres en tant que responsable des relations publiques de haut-vol, Agatha part en retraite prématurément dans un village pittoresque de la région de Costwolds. Et quoi de mieux pour se faire des amis que de participer à la compétition locale de la meilleure quiche ? Pour être sûre de remporter le premier prix Agatha achète sa participation dans une épicerie fine de Londres. Hélas, la quiche parfaite d’Agatha est tout de suite vue non seulement comme achetée en boutique, mais empoisonnée. Le juge du concours succombe après l’avoir mangée, et avec lui partent les espoirs d’Agatha de bonheur rural – à moins qu’elle ne découvre qui est le réel empoisonneur…

Mon avis : J’ai commencé ce livre en septembre, et après l’avoir beaucoup laissé de côté, je l’ai enfin terminé !

J’avais commandé ce livre après l’avoir découvert sur le blog de Books and Words, qui en parlait dans un de ses hauls. J’avais craqué pour la couverture, et finalement craqué tout court en l’achetant sur Amazon.

Ce livre est le premier tome d’une série très longue (plus d’une vingtaine de tomes il me semble !) qui n’est pas sans rappeler Agatha Christie (d’ailleurs citée à plusieurs reprises). Agatha Raisin est une femme pour le moins hyperactive, qui décide de se retirer des affaires pour prendre sa retraite au fin fond de la campagne anglaise. Pourtant, rien ne va se passer comme prévu. Tout d’abord, elle se rend compte que dans un village où tout le monde se connaît depuis des dizaines d’années, elle risque de rester étrangère pour très longtemps. Et l’ennui la gagne. Voulant un peu de compétition dans sa vie, elle décide de participer à l’une des compétitions locales qui consiste à préparer la meilleure quiche. Mais étant une piètre cuisinière, elle préfère aller en acheter une toute faite à Londres. Sauf que le lendemain du concours, le juge est retrouvé mort chez lui…après avoir mangé la quiche d’Agatha pour tout dîner.

Le pitch me semblait très drôle, et il l’est. Agatha est un personnage totalement cocasse, atypique, un peu mamie, mais qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle veut tout faire pour s’intégrer, en vain. Et les rebondissements sont très drôles. J’ai juste eu beaucoup de mal avec toute la partie suivante du roman, qui était beaucoup trop longue à mon goût. Agatha, accusée à tort, se décide à enquêter pour découvrir qui est le vrai coupable de l’empoisonnement de sa quiche. Mais au-delà de ça, il y avait trop de péripéties qui m’ont lassée, c’est bien dommage.

Les cent dernières pages du livre m’ont un peu réconciliée avec l’auteur, puisque l’enquête s’accélère, et on retombe enfin sur nos pattes. J’ai bien aimé le dénouement, que je n’avais pas vraiment vu venir (mais je dois admettre que je n’avais pas trop cherché non plus).

J’ai juste trop tardé à finir ce livre, qui m’a semblé beaucoup trop long sur le milieu. Néanmoins, il s’agit d’un thriller très sympathique, avec quelques passages hilarants, et qui nous plonge dans la campagne anglaise de façon très réussie. En résumé, si vous n’avez pas un trop mauvais niveau d’anglais, que vous aimez l’accent posh, les mégères de la campagne anglaise et que vous sautez quelques pages, c’est une bonne lecture que je vous recommande.

Publicités

2 réflexions sur “Revue : Agatha Raisin and the Quiche of Death

  1. Alicia dit :

    La couverture et le pitch étaient plein de promesses ! Je m’attendais à ce que l’histoire soit amusante et rocambolesque, mais finalement je me suis un peu ennuyée :/
    Je suis contente que tu l’aies davantage apprécié que moi ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s