Revue : Un Amour Impossible – Christine Angot

couv70277552

Titre : Un Amour Impossible

Auteur : Christine Angot

Editions : Flammarion

Date de parution : 19 août 2015

Quatrième de couverture : Pierre et Rachel vivent une liaison courte mais intense à Châteauroux à la fin des années 1950. Pierre, érudit, issu d’une famille bourgeoise, fascine Rachel, employée à la Sécurité sociale. Il refuse de l’épouser, mais ils font un enfant. L’amour maternel devient pour Rachel et Christine le socle d’une vie heureuse. Pierre voit sa fille épisodiquement. Des années plus tard, Rachel apprend qu’il la viole.
Le choc est immense. Un sentiment de culpabilité s’immisce progressivement entre la mère et la fille. Christine Angot entreprend ici de mettre à nu une relation des plus complexes, entre amour inconditionnel pour la mère et ressentiment, dépeignant sans concession une guerre sociale amoureuse et le parcours d’une femme, détruite par son péché originel : la passion vouée à l’homme qui aura finalement anéanti tous les repères qu’elle s’était construits.

Mon avis : Parmi la multitude de livres de la rentrée littéraire de septembre 2015, Un Amour Impossible faisait partie de ces livres que je souhaitais vraiment me procurer. Je voulais découvrir l’écriture de Christine Angot depuis un moment et c’est désormais chose faite grâce au Prix du Roman des Etudiants France Culture et Télérama 2016.

Malheureusement, cette lecture ne m’a pas totalement procuré l’effet escompté. Tout d’abord, je trouve que le résumé de quatrième de couverture fait par l’éditeur n’est pas représentatif du livre. Certes, l’inceste est au cœur de l’oeuvre de Christine Angot et je le savais avant même de commencer ma lecture. Néanmoins, ce thème n’est évoqué qu’à demi-mot ou presque. Je ne dis pas là qu’il s’agit de quelque chose de futile, c’est totalement condamnable, mais j’ai trouvé que ce livre ne mettait pas l’accent sur le viol de la narratrice par son père. Ce livre à  vrai dire, c’est plutôt la rencontre des parents de la narratrice, leur histoire d’amour, qui mène à la naissance de leur fille Christine. C’est sans doute la partie que j’ai préférée dans le roman. On assiste à la rencontre de deux êtres et dès le début, le tout semble malsain. Pierre semble manipulateur à souhait, il séduit Rachel qui ne demande qu’à être aimée. Il refuse de l’épouser pour pouvoir préserver sa liberté, néanmoins, il lui fait un enfant, Christine.

A partir de ce moment, le livre prend une tournure totalement autobiographique et le roman n’est plus tant centré sur l’histoire de ses parents que sur Christine elle-même. Elle y raconte toutes les fois où elle devait voir son père, mais que lui ne pouvait pas ne voulait pas ? les voir. C’est un roman touchant, qui donne légèrement des envies de meurtre parfois, qui fait réagir. Néanmoins, je suis restée sur ma faim.

J’ai vite été agacée par l’histoire de Christine et de sa mère. Autant le début du roman laissait présager quelque chose d’intéressant, autant le reste était fade au possible. Pierre ne veut pas les voir. D’accord. Donc Rachel s’obstine. Donc Rachel est triste. Christine au début semble totalement indifférente, puis elle fait sa crise d’ado, très original. Elle se rebelle contre sa mère qui est la seule qui semble s’en occuper (d’accord, l’inceste est passé par là, mais quand il est évoqué à demi-mot, le lecteur a bien du mal à suivre) et la fin est d’une longueur sans pareille.

J’avais un avis plutôt mitigé en refermant le livre, mais plus le temps passe et plus je me dis que c’était une déception. J’ai pourtant adhéré au style de l’auteure, plutôt fluide, mais pour le reste… J’ai parfois eu la sensation qu’elle me prenait pour une idiote. Le dernier tiers du roman ne consiste qu’à raconter dans une conversation tout ce que l’on sait déjà depuis cinquante pages. Merci, mais ce n’était pas la peine.

Bref, c’était une lecture bien peu passionnante. Toutefois je ne regrette pas de l’avoir découvert, car je souhaitais vraiment le lire après avoir vu Christine Angot sur le plateau de On est pas Couchés en septembre dernier. Malheureusement, je ne pense pas lire d’autres livres de l’auteure !

Publicités

6 réflexions sur “Revue : Un Amour Impossible – Christine Angot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s